L'Ourika qu'est ce que c'est ?

Histoire de la vallée de l’Ourika

Vallée d'Ourika, Maroc

Crédit Photo : Shutterstock / LouieLea

L’origine du nom d’Ourika provient d’Urika, qui est le nom d’une des tribus masmoudas, appartenant à un groupe amazigh, elle-même descendante de la dynastie des Almohades. La vallée est donc historiquement peuplée de berbères, et la population locale y parle un dialecte appelé chleuh.

Dans les environs de Marrakech, se dresse une barrière rocheuse naturelle, nommée « le toit du Maroc » ou « le toit de l’Afrique du Nord » : le Haut-Atlas Occidental. Massif le plus élevé du pays, le Haut-Atlas s’étend du sud-ouest au nord-est sur 750 kilomètres. Il délimite le Maroc saharien du Maroc atlantique et méditerranéen, et culmine à 4 167 mètres d’altitude. Sur les contreforts de cet imposant massif, se trouve une attraction touristique majeure pour les environs de Marrakech : la vallée de l’Ourika. Longeant les contreforts du Haut-Atlas, la vallée s’étend sur 68 kilomètres depuis Marrakech jusqu’au village de Setti Fatma, à 1500 mètres d’altitude. L’Ourika est le nom donné à la rivière qui découle des pentes du Haut-Atlas, et est un affluent de l’Oued Tensift.

La vallée de l’Ourika est, par son climat plus doux qu’à Marrakech, un vaste espace de cultures agricoles, et est notamment entourée d’une végétation luxuriante de champs agricoles et d’oliviers, de vergers, d’amandiers, de cerisiers et autres plantes verdoyantes. La nature est surtout abondante lorsque la saison des pluies laisse place à l’été : les terres rouge-vif enluminent le paysage et les villages alors que l’air devient plus respirable à mesure que l’on prend de l’altitude (15° C à 20° C de moins qu’à Marrakech).

Les Cascades de l’Ourika

Vallée d'Ourika, Maroc

Crédit Photo : Shutterstock / JAVIER SAGRISTA ESTEBAN

Au départ de Setti Fatma, vous parvenez à la première cascade après une demi-heure de marche dans les rochers. Un premier bassin permet de se rafraîchir tandis que plus haut, le petit sentier mène aux 6 autres cascades.

Dans la nature, vous pourrez peut-être, si vous êtes chanceux, apercevoir des macaques berbères ! Le sentier débute après un petit pont enjambant l’oued. Plus vous marcherez, moins il y aura de monde et les cascades sont de moins en moins fréquentées. Mais gare à la chaleur si vous venez visiter la Vallée de l’Ourika ! Même en altitude, il peut faire très chaud en été...